4,1 Ko

Quentin Tarantino

Quentin Jerome Tarantino voit le jour le 27 Mars 1963 à Knoxville (Tennessee - EU). Tout en prenant des cours de comédie, il se fait engager comme vendeur - conseiller - consommateur chez des loueurs de vidéos de sa région. Avec d'autres accrocs, dont un certain Roger Avary, ce passionné de l'image visionne en boucle des milliers de vidéos de tous genres, se bâtissant une culture bis étonnante. Quentin Tarantino - 7,4 Ko

Quentin Tarantino - 14,8 Ko Par jeu, il écrit de petits scénarios (son premier est appelé Captain Peachfuzz and the Anchovy Bandit) qui ne trouvent (évidemment !) pas acquéreurs. S'il a longtemps prétendu (mensongèrement) avoir joué dans le Retour des morts-vivants (G.A.Romero - 1978) et le Roi Lear (J-L.Godard - 1987) afin d'étoffer son palmarès d'acteur, il s'octroie une apparition dans le court métrage My best Friend's Birthday (1987) qu'il écrit, réalise et produit. C'est l'année suivante qu'il décroche son premier (vrai) rôle dans la série The Golden Girls.

Puis, il multiplie les petits jobs sur les tournages, devenant par exemple assistant de la production (aka homme à tout faire) sur Maximum Potential (J.Langley - 1987) avec Dolph Lundgren. Il y fait ses armes, tout en continuant d'écrire des scénarios.
Avec son complice, Lawrence Bender, ils montent la compagnie A Band Apart, en charge de leurs intérêts communs. La chance semble enfin arriver quand ses 2 premiers scripts, True Romance (écrit en 1988) et Tueurs nés (en 1990), sont achetés par des majors. Mais devant la violence de ses scripts, les compagnies ne savent pas trop bien quoi en faire et les mettent de côté.
Quentin Tarantino aka McKennas Cole - 26,2 Ko

Quentin Tarantino et le casting de Reservoir Dogs - 41,2 Ko Reservoir Dogs, son quatrième scénario, attire l'attention d'Harvey Keitel. Il convainc alors quelques amis acteurs comme Tim Roth d'y participer et aide A Band Apart à le produire. Tarantino en profite pour le réaliser et jouer M. Brown. Diffusé à Sundance puis à Cannes, Reservoir Dogs devient le succès 1992 du circuit indépendant, glanant de nombreux prix (aux festivals de Toronto, d'Avignon, de Catalogne, de Stockholm...) et l'attention d'Hollywood.

Les studios ne sont pas longs à utiliser sa renommée naissante. Ils mettent en production ses scénarios, avec plus ou moins de réussite (aussi bien artistique que financière). Si Tony Scott respecte l'auteur Tarantino en réalisant True Romance (1993), il n'en est pas de même d'Oliver Stone qui réécrit Tueurs né (1994), y injectant ses préoccupations, mais dénaturant totalement le script de QT. Ces deux hommes s'engueuleront copieusement sur le résultat, se fâchant définitivement. Quentin Tarantino aka McKennas Cole - 9,1 Ko

Quentin Tarantino à la caméra - 26 Ko QT profite de son succès pour populariser le cinéma bis (dont asiatique) qu'il apprécie. Il aide à produire, coup sur coup, Past Midnight (J.Eliasberg - 1992) et Iron Monkey (W-P.Yuen - 1993), une nième aventure de Wong Fei-Hong. Puis, il retourne à l'écriture avec son ami Roger Avary. Les deux développent 2 histoires : Killing Zoé qu'Avary tournera et que QT coproduira et Pulp Fiction.

Après des apparitions dans Eddie Presley (J.Burr - 1993), Sleep with me (R.Kelly - 1994) ou Somebody to love (A.Rockwell - 1994) et la réalisation du premier épisode en "temps réel" d'Urgences, il s'atèle à la mise en scène de son second long métrage. Le casting y est hétéroclite (le revenant Travolta côtoie la star d'action Bruce Willis ou la française Maria De Medeiros), le montage déstructuré et la BO percutante. Le tout est présenté en avant-première (et en compétition, cette fois) à Cannes. Quentin Tarantino et Pulp Fiction - 22,5 Ko

John Travolta & Quentin Tarantino - 14,2 Ko Le film casse la baraque et y remporte la Palme d'Or, première d'une longue série de récompenses (plus d'une vingtaine dont l'Oscar, le BAFTA et le Golden Globe du meilleur scénario original, partagés avec Roger Avary). Pulp Fiction dépasse les 100 millions de dollars outre-atlantique (premier blockbuster pour Miramax) et réinvente l'écriture filmique. Nombreuses seront les pâles copies de ce bijou, qui relança la carrière de Travolta et qui marque la première rencontre QT - Uma Thurman.

QT devient un phénomène malgré lui et un sujet apprécié par les paparazzis. Afin d'atténuer cette pression médiatique, il participe à un épisode All-American Girl (1995) pour son amie Margaret Cho et à Desperado (R.Rodriguez - 1995) avec lequel il sympathise. Il faut dire que les deux hommes ont le même background : amoureux de musique et de cinémas bis, Rodriguez a produit et réalisé son premier film, El Mariachi (1994), avec moins de 7000 $ ! Quentin Tarantino - 46,8 Ko

George Clooney & Quentin Tarantino dans une Nuit en Enfer - 25,5 Ko Ils se retrouvent la même année en tournant les 2 meilleures épisodes de Four Rooms (QT - R.Rodriguez - A.Rockwell - A.Anders), puis ils écrivent et produisent une Nuit en enfer (1996) que Rodriguez réalise et dans lequel QT interprète le frère de Georges Clooney. Ce film hybride (polar et fantastique), qui aura deux suites pour la télé en 1999 et 2000, vaut à QT sa première nomination en tant qu'acteur, aux Razzie Awards, comme le pire second rôle 1997 !

Son 3ème opus, Jackie Brown (1997), remet à la mode la Black-exploitation des seventies avec son égérie Pam Grier. Mais il déçoit malgré une avant-première triomphale au festival de Berlin. Insulter ce qu'on a adulé devient un sport mondial et la carrière de Jackie Brown est bien en deçà de ce que Miramax en espérait. Las ! QT se fait discret (à part une légère friction avec le journaliste Don Murphy qui demandera 5 millions de dollars de dommages et intérêts !). Pam Grier & Quentin Tarantino dans Jackie Brown - 27,2 Ko

Quentin Tarantino & Uma Thurman sur le tournage de Kill Bill - 31,3 Ko L'envie d'écrire lui revient en 2000 quand il recroise Uma Thurman avec laquelle il imagine une histoire de guerrière. Il s'enferme pendant quelques mois et la recontacte en 2001 pour lui proposer d'incarner la Mariée dans son nouveau film, Kill Bill. Hélas, celle-ci est enceinte et doit renoncer à ce personnage qu'elle avait contribué à créer. Qu'importe ! QT l'attendra.

Pour patienter, il accepte de devenir McKennas Cole dans la série Alias (2002). Puis il enchaîne sur le tournage marathon de son 4ème film. Rapidement la durée finale semble dépasser les 3 heures. Afin de ne pas affaiblir son histoire, Miramax lui propose d'en faire deux volets : le premier sort en Novembre 2003 et le Second en Mai 2004. Si vous lisez mes critiques ciné, vous savez déjà que ce sont deux réussites. Quentin Tarantino aka McKennas Cole - 29,2 Ko

Quentin Tarantino aka McKennas Cole40 Ko QT bénéficie même de l'honneur de devenir président du jury de Cannes en 2004, tout en y présentant son Volume 2 hors compétition. En dehors des salles (qui amèneront son jury à décerner la Palme à Farenheit 9/11), on le croise dans toutes les fêtes au bras de la réalisatrice brillante de Lost in Translation (2004), Sofia Coppola.

Ami de Robert Rodriguez, il le seconde sur le tournage de Sin City (2005), puis, en fan des Experts, il écrit et réalise l'ultime épisode de la 5e saison. Les deux comparses coproduisent l'horrifique Hostel (E.Roth - 2006) avant de se lancer dans l'aventure Grindhouse, hommage aux films de genre. Chacun prend en charge un type précis (QT honore le slasher et RR le film de Zombies). Robert Rodriguez & Quentin Tarantino - 26,1 Ko

Quentin Tarantino aka McKennas Cole - 198,8 Ko La sortie américaine du double programme ne rencontre pas le succès escompté et QT profite de sa sélection cannoise pour en proposer un nouveau montage de Boulevard de la mort (2007). Mais le résultat demeure raté. Qu'importe. QT a tellement de projets qu'il peut se permettre de ne pas être toujours le plus flamboyants. Ainsi, tout en préparant les arlésiennes Inglorious Bastards ou The Vega Brothers, la rumeur (en la personne d'E.Bennett Walsh) annonçait 2 suites à son diptyque Kill Bill.


Retour à la page principale d'Alias



Les photos et les personnages de la série Alias sont la propriété de J.J.Abrams, Buena Vista, Touchstone productions et Disney Corp. Bien au contraire, elles se veulent un réel hommage aux divers créateurs de cette saga.