15,3 Ko

Tim Burton


Tim Burton - 5,8 Ko Né le 25 Août 1958 à Burbank en Californie, Tim Burton est un créateur débordant d'imagination, habité par un grand souci du détail comme l'ont prouvé ses films Pee-Wee's Big Adventure, Beetlejuice, Batman, Edward aux mains d'argent, Le Retour de Batman, Ed Wood et Mars Attacks! Nourrissant son insatiable imagination de tous les classiques du film d'épouvante, Tim Burton manifeste très tôt des talents de dessinateur humoristique.

A la fin de ses études, il décroche une bourse Disney qui lui permet de suivre les cours de l'Art Institute de Californie avant d'être engagé aux studios d'animation de Walt Disney. Après avoir travaillé sur divers projets comme Rox et Roukie (1981) et Taram et la Chaudron magique (1985), Tim Burton fait ses débuts de réalisateur avec un court métrage d'animation, Vincent (1982), hommage à Vincent Price, l'un des héros de son enfance. Suite de tableaux sombres et obliques, le film raconte l'histoire d'un jeune garçon dont le rêve est de ressembler à Price. Le film remporte un grand succès critique ainsi que de nombreuses récompenses. Michelle Pfeiffer, Michael Keaton & Tim Burton sur le tournage de Batman returns - 48,2 Ko

Tim Burton & Helena Bonham Carter - 185,7 Ko Le film suivant, Frankenweenie (1984), représente la première aventure du jeune réalisateur en dehors du dessin animé. Cette variation inventive sur le thème de Frankenstein raconte l'histoire d'un jeune garçon qui ramène son chien à la vie.
"On met un peu tout dans ses premiers films. J'espère que je n'ai pas tout mis, mais c'est vrai qu'on y trouve les thèmes qui m'intéresseront plus tard. J'ai eu la chance de pouvoir réaliser dans ce court quelque chose qui me tenait au cœur."

C'est en 1985 que Tim Burton réalise son premier long métrage, Pee-Wee's Big Adventure (1985) dans lequel il introduit au cinéma Pee-Wee Hermann, personnage créé pour la télévision par le comique Paul Reuben. Le film est un succès public et critique.
"C'était vraiment super. Pour moi, le premier film idéal : j'adorais le personnage de Pee-Wee et j'étais capable de le traiter. On s'est vraiment bien marré. C'est important que le premier film soit une bonne expérience. Souvent, les premiers films à Hollywood peuvent être extrêmement pénibles. Et ça peut vous détruire."
Tim Burton sur le tournage des Noces funèbres -210,1 Ko

Tim Burton - 164,9 Ko En 1988, il tourne Beetlejuice, comédie surnaturelle dans laquelle une famille est obstinément hantée par un fantôme amoral.
"On m'a laissé tranquille. Après Pee-Wee..., j'avais commencé à recevoir des scénarios typiquement hollywoodiens. Jusqu'au jour où ce truc complètement déjanté m'est arrivé. Ca n'avait pas encore de forme, mais c'est comme ça que c'était intéressant. Je n'ai pas compris pourquoi personne n'a voulu le faire. j'ai vraiment eu de la chance de pouvoir encore une fois monter la sauce à ma manière."

En 1989, Burton réalise Batman interprété par Jack Nicholson, Michael Keaton et Kim Basinger. Sa vision d'un paysage futuriste, à cheval entre le réalisme urbain sordide et l'apocalypse, séduit les foules. A la suite de ce triomphe, la National Association of Theatre Owners (NATO) proclame Burton réalisateur de l'année. Les décors du film seront couronnés d'un Oscar.
"J'aime beaucoup Michael Keaton. On a auditionné une multitude d'acteurs - mâchoires carrées. Mais Batman n'est pas Superman. Ce mec s'habille en chauve-souris. Pourquoi ? Parce qu'il n'est pas un Schwarzenegger. Et Michael a ce regard dangereux... C'est à partir de ce film que j'ai eu le déclic en matière de casting."
Tim Burton sur le tournage de Batman - 158,2 Ko

Johnny Depp & Tim Burton - 141,7 Ko Burton produit et dirige ensuite Edward aux mains d'argent (1990). Ce conte fantastique, interprété par Johnny Depp, Winona Ryder et Dianne West, est salué par la critique.
"Ca, c'est mon bébé. Ca m'amusait d'essayer de créer un conte de fées moderne. Et il y avait un moyen d'essayer d'avoir une vision d'adulte, ou au moins adolescente, du conte merveilleux."

En 1992, Burton explore de nouveau les bas-fonds de Gotham dans Le Retour de Batman, recordman du box office américain de cette année, avec Michelle Pfeiffer dans le rôle de la redoutable Catwoman et Danny DeVito en Pingouin. Il rebondit après la fatigue du à l'opus 2 en écrivant et en produisant L'étrange Noël de monsieur Jack (1993).
"J'avais développé le projet chez Disney. Je voulais donc depuis longtemps le réaliser. Mais je suis content d'avoir attendu car je voulais, depuis le début, le filmer en stop-motion et en animation. J'ai grandi en regardant Rudolf Red Nose à la télé, ça m'avait beaucoup marqué."
Michelle Pfeiffer & Tim Burton sur le tournage de Batman returns - 6,3 Ko

Tim Burton & Johnny Depp - 134,6 Ko Il réalise et produit avec Johnny Depp Ed Wood (1994), sur le réalisateur kitsch de Plan 9 of the Deep out of Space.
"J'ai craqué pour le personnage. J'accroche totalement avec lui. J'aime son enthousiasme. Le mien commençait à ce moment-là à s'éteindre. Il m'a redonné de l'énergie. Je l'aime, lui, et tout son entourage d'outsiders passionnés."

En 1996, pour Mars Attacks, comédie de science-fiction, Tim Burton fait appel à une vingtaine de grands comédiens parmi lesquels Jack Nicholson, Glenn Close, Danny DeVito, Pierce Brosnan et Annette Bening. Mais trop décalé pour le public américain, il devient son pire échec public (Ed Wood excepté bien sûr). Après avoir travaillé en vain pendant une année pour un revival de Superman avec Nicolas Cage, il retrouve son fidèle collaborateur, Johnny Depp pour Sleepy Hollow (1999) et renoue avec le succès. Ewan McGregor & Tim Burton sur le tournage de Big Fish - 234 Ko

Helena Bonham Carter & Tim Burton - 147,4 Ko Ayant retrouvé son final cut, il accepte de tourner pour la Fox un remake de la Planète des singes (2001). Il y fait la connaissance de l'actrice Helena Bonham Carter pour laquelle il se sépare de Lisa Marie. Le vaste succès du film ne parvient pas à apaiser les tourments que traversent Burton puisqu'il perd à la même période et en quelques mois ses parents. Alors qu'il va lui même devenir père (de Billy Ray, né le 4 Octobre 2003), son film suivant, Big Fish (2004), a pour thème central la paternité.

Sa relecture extravagante de l'univers de Roald Dahl offre à Depp son plus grand succès (hors Jack Sparrow - 2003 - 2006 - 2007), Charlie et la chocolaterie (2005). Quelques mois plus tard, sort les Noces funèbres (2005), second film d'animation en Motion Picture qui lui vaut son unique citation aux Oscars. Il reprend en main l'adaptation de la comédie musicale de Stephen Sondheim, Sweeney Todd, le diabolique barbier de Fleet Street (2008), après le départ de Sam Mendes. Tim Burton sur le tournage de Sweeney Todd - 139,3 Ko

Johnny Depp & Tim Berton lors de la 64e Berlinale - 111,1 Ko Il engage évidemment ses 2 fidèles compagnons, Depp et Bonham Carter, qui, pour leurs interprétations et leurs chants, recevront de multiples récompenses (Golden Globe pour Johnny, Empire Award pour Helena) et citations (Oscar pour Depp, GG pour la fiancée de Burton). En pleine postproduction, il est honoré par la Mostra de Venise qui lui décerne un Lion d'or pour l'ensemble de son œuvre. Puis, une semaine après la naissance de sa fille, Nell, le 15 Décembre 2007, sort Sweeney Todd qui malgré un relatif insuccès public est encensé par la critique.

Tout en coproduisant un nouveau film d'animation (Numéro 9 - S.Acker - 2009), il se lance, pour le compte de Disney, dans l'adaptation live d'Alice au Pays des merveilles et de sa suite De l'autre côté du miroir et ce qu'Alice y trouva de Lewis Carroll, prévu pour 2010. Evidemment, il retrouve sa paire magique, pour incarner le Chapelier fou et la Reine rouge, confiant le rôle-titre à Mia Wasikowska vue notamment dans le Diable s'habille en Prada (D.Frankel - 2006) ou Meilleures ennemies (G.Winick - 2009). Tim Burton & Johnny Depp sur le tournage de Sweeney Todd - 141,2 Ko

Retour à la page principale de Batman Returns



Les photos et les personnages des films de la série Batman sont la propriété de la Warner Bros et DC comics. Leurs utilisations dans ces quelques pages n'ont aucun but lucratif. Bien au contraire, elles se veulent un réel hommage aux divers créateurs de cette saga.