15,3 Ko

Quelques extraits


30 Ko

Pingouin : Je présume que tu cherches une explication logique. Ah (il ricane). Sache que tout ça n'est qu'un mauvais rêve. Tu es au lit, bien blotti, bourré de tranquillisants, dans le confort et le calme, agonisant sous l'effet de carcinogènes que tu as personnellement vomi au cours de toute ta vie de profiteur. Tragique ironie ou licence poétique ? A toi de me le dire.
Max Shreck : Mon dieu c'est vrai, l'Homme-Pingouin, créature des égouts.
Pingouin : Aussi étrange que cela puisse te sembler, Max, toi et moi, on a quelque chose en commun. Toi et moi, on est perçu comme des monstres. Mais, va savoir pourquoi, les gens respectent le monstre que tu es, alors que moi, jusqu'ici, non.
Max Shreck : Franchement, vous poussez quand même un peu. Je suis un businessman. Je suis vache, oui. Roublard, d'accord. Mais, cela ne fait pas de moi un monstre.
Pingouin : Ne me sors pas le grand jeu, Max. J'en connais un bout sur toi. Ce que tu caches, je le divulgue. Ce que tu jettes dans les toilettes, je l'expose sur ma cheminée. Tu as pigé ?
Max Shreck : Qu'est-ce vous faîtes ? Vous voulez m'hypnotiser ?
Pingouin : Non, je veux te coller une migraine atroce.
Max Shreck : Et bien, l'effet est nul.
Pingouin : Oh, espèce de mauviette. Je tire à blanc. Est-ce que je me serais donner tant de mal ce soir juste pour te tuer ? Non, Max, c'est une toute autre chose que j'ai en tête. Je suis prêt, Max. J'ai passé trop d'années la-dessous. Il est temps pour moi de m'élever, de ré émerger. avec ton appuis, ton savoir-faire, ta jugeote. je ne suis pas né dans les égouts, vois-tu. Moi, je viens de... comme toi ! Et comme toi, je veux qu'on me respecte, qu'on me reconnaisse la nature d'être humain. Mais plus que tout, je veux savoir qui je suis comme homme, apprendre qui sont mes parents, savoir enfin le nom que je porte. De simples détails qui pour les braves gens de Gotham ont l'air d'aller de soit.
Max Shreck : Et... et au juste pourquoi apporterais-je mon appuis ?
Pingouin : Bien. (Il ricane). On attaque. Oh, grazie mille. Hé, hé, hé. Regardons ce qu'il y a là-dedans. Voyons ça. Oh, un paquet de déchets toxiques provenant de ton usine de textiles non-polluante. Et j'ai tout un lac de ces saloperies en amont.
Max Shreck :Tout ça, ça peut provenir de n'importe où.
Pingouin : Et ces papiers qui prouvent que tu possèdes la moitié des immeubles pourris de Gotham City ?
Max Shreck : Si il existait de tels documents, ce que je suis loin d'admettre, j'aurais veillé à ce qu'ils passent au broyeur.
Pingouin : Excellente idée. (il sort les documents rafistolés) Du scotch au kilomètre, un zeste de patience et on peut en faire des miracles. Mais j'y pense, comment va Fred Atkins, ton vieux partenaire, hein ?
Max Shreck : Fred ? Fred, voyez vous, est parti en congé, disons prolongé, mais il est en forme.
Pingouin : Hé, hé, hé. Il est en forme... (il sort une main) Salut, Max. Tu te souviens de moi ? La main de Fred te salue. Et toi, tu veux saluer d'autres parties de son corps ? N'oublie pas, Max : tu balances, et moi je le recycle.
Max Shreck : Vous savez quoi, Monsieur le Pingouin... Chef... Je crois possible d'agencer pour vous un petit scénario de bienvenue là-haut. Nous pourrions peut-être nous rendre vous et moi des services mutuels.
Pingouin : Tu n'auras pas à le regretter, Monsieur Shreck.

26 Ko

Selina Kyle : Chéri, je suis rentrée. Ah, j'oubliais, je ne suis pas mariée.

30,8 Ko

Selina Kyle : D'accord. Allez-y. Intimidez moi. Faîtes votre macho si vous en avez besoin. Vous ne pouvez quand même pas aller jusqu'à me tuer ?
Max Shreck : Sachez que... j'irais jusque là.

28,4 Ko

Catwoman : J'adore les grands types baraqués qui n'ont pas peur de jouer les durs devant une femme sans défense. Vas-y en douceur, c'est mon dépucelage.

34 Ko

Max Shreck : Je ne tolère pas que l'on diffame qui que ce soit devant moi. Si mon assistante était là, il y a belle lurette qu'elle vous aurait reconduit à la...
Selina Kyle : Destination de son choix. De préférence une boîte de nuit, une grotte ou... une cachette secrète.

35,1 Ko

Max Shreck : Vous imaginez, un maire, ça a forcément l'oreille des médias, ça fréquente des capitaines d'industrie, et ça baise du matin au soir.
Pingouin : Eh, t'es dur en affaire, hein, Maxie... D'accord, je serais maire.

11,5 Ko

Catwoman : Comment osez-vous... à moi qui suis une femme.

40,3 Ko

Pingouin : Juste le petit minou que j'avais envie de voir.
Catwoman : Hmm, il fait frisquet, ici.
Pingouin : Hun, je vais te réchauffer.
Catwoman : Couché, Oswald. Parlons tous les deux. Vous savez, vous et moi, on a quelque chose en commun.
Pingouin : Hmm, c'est un refrain connu. Notre boulimie de distraction ? Notre mépris des Empereurs de la mode ? Attends, ne me dis pas. Notre charisme sexuel pur et dur ?
Catwoman : Batman. C'est lui l'épine dans notre flanc. C'est lui notre poil à gratter.
Pingouin : Ca te démange ? Ahhh. J'ai ce qu'il te faut. Parfumée ou non parfumée ?
Catwoman : Je reviendrais plus tard.
Pingouin : Est-ce par hasard tu es inscrite sur les listes électorales ? Je suis un maire en puissance, tu sais.
Catwoman : Je n'adhère qu'à un seul slogan, aujourd'hui : bannir la bête.
Pingouin : Ah, encore lui. Pas de problème ! C'est déjà de l'histoire ancienne. Regarde, nous allons désintégrer sa Batmobile et la transformer en bombe H ambulante.
Catwoman : Non, non. Il aurait encore plus de puissance en tant que martyr. Pour détruire Batman, il faut d'abord le transformer en ce qu'il déteste le plus... Autrement dit, nous.
Pingouin : Euh, se faire passer pour Batman ?
Catwoman : Oh, pas encore élu maire et déjà toute une liste d'ennemis ?
Pingouin : Ne touche pas à ça, espèce de petite curieuse. Et, pourquoi je me fierais à une petite minette comme toi ? Si ça se trouves, tu es peut-être une mlf tordue et qui en veut à son papa de ne pas lui avoir acheter son poney quand elle a eu ses 16 printemps, hé, hé.
Catwoman : Joli piaf. (Elle le capture et l'avale)
Pingouin : Joli minou. Joli minou. Jolie miss Kitty. (Il la menace d'une pointe)
Catwoman (recrachant l'oiseau) : Ecoutez, Batman m'a napalmé le bras. Il m'a jeté dans le vide au moment où je commençais à me sentir bien dans ma peau. Je veux participer pleinement à sa dégradation.
Pingouin : Un plan se met en place. Hé.
Catwoman : Je veux en être. A l'idée d'appréhender Batman, je me sens déjà toute... souillée. Je vais peut-être me faire un petit brin de toilette, là.

22,3 Ko

Selina Kyle : Vous lui faisiez des mystères.
Bruce Wayne : Non, je lui racontais tout.
Selina Kyle : Ah. Et elle a eu peur de la vérité ?
Bruce Wayne : Et bien, il y a deux vérités. Et vous savez, elle avait du mal à les concilier parce que j'avais moi-même du mal... à les concilier.
Selina Kyle : Oui.
Bruce Wayne : Et si Vickie a cru...
Selina Kyle : Vickie ? Hôtesse de l'air ou patineuse ?
Bruce Wayne : Non, c'était une reporter-photo.
Selina Kyle : Mais avait-elle raison de penser que vous viviez mal votre dualité ?
Bruce Wayne : Voyez vous, si je vous dis oui, alors vous allez tout de suite penser à un dédoublement, à Mister Hyde et au Docteur Jeckyl. Du coup, je ne pourrais plus vous embrasser.
Selina Kyle : Ce sont les gars qui se prétendent normaux qui vous déçoivent. Les dingues, ça ne fait jamais peur. Avec eux, c'est l'amour fou.
Bruce Wayne : Mon dieu, oui. (Selina Kyle l'embrasse)

110,3 Ko

Catwoman : Vous êtes un proie à s'en lécher les babines. Bel homme, ahuri, pour tout dire mourrant.
Batman : Ca peut-être mortel de manger du gui...
Catwoman : Mmm mais un baiser, ça peut être mortel aussi si on y met son cœur. Vous êtes le deuxième homme qui m'ait tuée cette semaine, mais il me reste encore 7 vies à vivre.
Bruce Wayne : J'ai tenté de vous sauver.
Catwoman : Il me semble que chaque femme que vous tentez de sauver finit par mourir ou par vous en garder rancune. C'est peut-être l'heure de la retraite.

31,7 Ko

Pingouin : Extraordinaire. Tu es la Belle et la Bête, réunies en un seul et succulent cadeau de Noël...
Catwoman : Vous ne deviez que faire peur à la princesse.
Pingouin : On peut dire qu'elle est tombée de haut. Hun, hun, hun.Un peu de roteux, ça fait du bien. Bon, alors qu'est-ce qu'on fiche ? On la consomme cette union infernale ?
Catwoman : Mais de quoi parlez-vous donc ?
Pingouin : Oh, à d'autres. Tu vois pas le topo ? Il fait noir dans la maison du Maire. Je suis à bout de forces. Alors toi, tu viens sur le pieu, dans la chambrette, frétillante de la queue, mes pantoufles dans une main et un dry martini dans l'autre.
Catwoman : Ah, je vous en prie. Ca me dégoûterais d'avoir à vous griffer.
Pingouin (s'énervant) : T'es qu'une allumeuse. Je vais te châtrer, moi, la garce. Tu me la bien fait ton rentre-dedans. Terminé, tu ne me plais plus. (Il l'étrangle avec un parapluie-hélicoptère) Adieu ma belle rebelle. Et va te faire voir au ciel.

33,6 Ko

Selina Kyle : Il y a un grand lit confortable, à matelas multi-spires au rayon literie. Qu'est-ce que vous diriez si nous...
Bruce Wayne : Si nous enlevions nos costumes ?
Selina Kyle : J'en ai plus qu'assez d'être masquée.
Bruce Wayne : Moi aussi. Je peux poser une question ?
Selina Kyle : Hmm
Bruce Wayne : Pourquoi êtes-vous venue ce soir ?
Selina Kyle : Vous d'abord.
Bruce Wayne : Pour vous voir.
Selina Kyle : C'est adorable et j'aimerais pouvoir vous en dire autant, mais je suis là pour Max.
Bruce Wayne : Vous voulez dire que vous et... Non, pas vous et Max.
Selina Kyle (éclatant de rire) : Moi et Max ? Ah non, ah non. (Elle saisit un revolver sous sa robe) Non, ça et Max. Non, ne me dites pas que tuer Max, ça serait cautères sur jambes de bois, parce que c'est faux. Vous n'en avez pas marre...
Bruce Wayne : Si...
Selina Kyle : Que cet espèce de type cauteleux...
Bruce Wayne : Attendez...
Selina Kyle : coupeur de bourse soit toujours au sommet au lieu d'être six pieds sous terre ?
Bruce Wayne : Ecoutez, je veux bien que vous ayez des problèmes avec votre patron, mais tout de même, pour qui vous prenez-vous ?
Selina Kyle : Elle ne le sait plus, Bruce. ( Elle rit en larmes et l'embrasse) Un baiser sous le gui... Vous savez, ça peut être mortel de manger du gui.
Bruce Wayne : Mais, un baiser aussi, ça peut être mortel... si on y met son cœur.
Selina Kyle : Oh, mon Dieu. Est-ce qu'il va encore falloir qu'on se batte ?
Bruce Wayne : Sortons, Selina.

24,6 Ko

Max Shreck : Non, pas Chip. Si vous avez une once d'humanité, prenez moi à sa place.
Pingouin : Je n'en ai pas. Alors, c'est non.
Max Shreck : C'est à moi que vous en voulez. Interrogez vous. N'est-ce pas Max Shreck qui vous a manipulé et trahi ? N'est-ce pas Max, et non Chip, que vous voulez voir immerger jusqu'au menton dans la boue des égouts ?
Pingouin : Ouais, là, tu m'apitoies.

27,1 Ko

Pingouin : Vous êtes jaloux parce que je suis un vrai monstre et que vous, vous devez porter un masque !
Batman : C'est bien possible...

Retour à la page principale de Batman Returns



Les photos et les personnages des films de la série Batman sont la propriété de la Warner Bros et DC comics. Leurs utilisations dans ces quelques pages n'ont aucun but lucratif. Bien au contraire, elles se veulent un réel hommage aux divers créateurs de cette saga.