15,3 Ko

Michelle Pfeiffer


81,1 Ko Née le 29 Avril 1958 à Santa Ana (Californie), Michelle Marie est l'aînée de la famille Pfeiffer, constituée des enfants Rick, Dedee et Lori et des parents Richard et Donna. Après une scolarité effectuée à Foutain Valley dont elle sort diplômée en 1976, elle participe au concours de beauté Miss Orange County - qu'elle remporte, ce qui lui vaut de concourir à celui de Miss Californie et de décrocher un agent artistique.

Après quelques auditions, elle effectue ses débuts télévisés dans un épisode de l'Ile fantastique (1978). Suivent quelques rôles de bimbos (CHiPs -1979 - ou B.A.D. Cats - 1980) avant d'être castée pour le rôle principal du raté Grease 2 (P.Birch - 1982). Sa première performance marquante est celle de la femme d'Al "Tony Montana" Pacino dans Scarface (B.De Palma - 1983). Hélas pour elle, les réalisateurs hollywoodiens ne lui proposent que peu de personnages intéressants (Ladyhawke, la femme de la nuit (R.Donner - 1985) avec Rutger Hauer ou les Sorcières d'Eastwick (G.Miller - 1987) avec Jack Nicholson). 122 Ko

78,3 Ko C'est en 1988 que sa carrière connaît un regain de forme puisqu'elle enchaîne Veuve mais pas trop (J.Demme), Tequila Sunrise (R.Towne) et les Liaisons dangereuses (S.Frears). Ce dernier long métrage lui vaut d'ailleurs sa première nomination aux Oscars. L'année suivante, elle séduit, de sa voix, les frères Bridges, les critiques et le public dans Susie et les Baker Boys (S.Kloves - 1989). Elle y remporte son premier Golden Globe et une nouvelle nomination aux Oscars.

Aux débuts des années 90, elle reçoit tous les meilleurs scénarios d'Hollywood. Sa route croise alors celles de Sean Connery (la Maison Russie - F.Schepisi - 1990), d'Al Pacino (Frankie & Johnny - G.Marshall - 1991), de Daniel Day-Lewis (le Temps de l'Innocence - M.Scorsese - 1993) ou de Jack Nicholson (Wolf - M.Nichols - 1994). Certes, tous ne sont pas des succès, mais ils contribuent à la rendre populaire. 112,5 Ko

191,5 Ko Esprits rebelles (J.N.Smith - 1995) est le dernier de ses succès. Elle se concentre alors davantage à sa famille qu'à sa carrière. Ainsi, après un mariage raté avec Peter Horton et une aventure avec John Malkovitch, elle rencontre le producteur de télé David E.Kelly, créateur de Chicago Hope (1994 - 2000) ou the Practice (1997 - 2004). Elle refusera d'ailleurs le rôle d'Ally McBeal que son mari avait créé pour elle afin de s'occuper de ses 2 enfants.

Ses récentes apparitions cinématographiques ne laisseront d'ailleurs pas une marque impérissable, que ce soit l'adaptation du Songe d'une nuit d'été (M.Hoffman - 1999) ou une Vie à deux (R.Reiner - 2000). Le succès d'Apparences (R.Zemeckis - 2000) laisse espérer un retour en grâce. Mais à l'exception du mélo excessif Sam, je suis Sam (J.Nelson - 2001) et du drame choral Laurier blanc (P.Kosminsky - 2002) qui lui vaut sa première nomination aux SAG Awards, aucun script ne la tente. 293,6 Ko

166,3 Ko Il faut attendre 2006 pour la voir reprendre le chemin des plateaux cinématographiques. En quelques mois, elle participe ainsi aux tournages de I could never be your Woman (A.Heckerling - 2007), Stardust (M.Vaughn - 2007) et du revival de Hairspray (A.Shankman - 2007). Depuis, bien que présentées à la 59e Berlinale, ses retrouvailles avec Stephen Frears (Chéri - 2009) d'après l'œuvre de Colette ne rencontre pas le succès.


Retour à la page principale de Batman Returns



Les photos et les personnages des films de la série Batman sont la propriété de la Warner Bros et DC comics. Leurs utilisations dans ces quelques pages n'ont aucun but lucratif. Bien au contraire, elles se veulent un réel hommage aux divers créateurs de cette saga.