Richard Curtis

Fils d'un père tchèque, Richard Whalley Anthony Curtis voit le jour le 8 Novembre 1956 en Nouvelle Zélande. Il passe une partie de son enfance à Manille, puis à Stockholm, Folkestone et pour finir à Warrington (Angleterre). Il intègre l'Université d'Oxford où il y suit des études de littérature anglaise. S'il en sort diplômé en 1978, il y croise surtout la future star comique, Rowan Atkinson. 40,6 Ko

37,4 Ko Il décroche son premier travail de scénariste à la BBC pour le programme comique Not the Nine O'Clock News avec Mel Blanc et Rowan Atkinson. Il retrouve ce dernier en 1982 pour le court métrage Dead on time avant de s'atteler à l'écriture de Black Adder. Les aventures de cet odieux personnage (naturellement incarné par Rowan) dureront jusqu'en 1989. En parallèle, il se retrouve, à partir de 1986, dans l'équipe des scénaristes de Spitting Image (fabuleux précurseur des Guignols de C+) et commence à être courtisé par Hollywood.

"L'une de mes expériences les plus enrichissantes fut mon séjour de six mois à Hollywood vers 1985. J'avais 26 ans et un producteur adorable. Lors de notre premier rendez-vous, je lui ai proposé un sujet que j'avais imaginé dans le métro quelques minutes auparavant [..]. Lors d'un rendez-vous à la MGM, les producteurs m'ont dit : "Nous aimons le scénario, mais nous n'aimons ni l'intrigue, ni le personnage principal, ni les dialogues, ni les blagues. -Il reste donc le titre. -Nous n'aimons pas le titre non plus !" Dès lors, j'ai décidé que tout ce que j'écrirais traiterait des choses que je connais et partirais d'une idée longuement mûrie." 23,4 Ko

16,6 Ko De retour au pays, il participe à la création de l'association Comic Relief (dont il assume depuis la vice-présidence) qui s'occupe des journées Nez Rouges. En près de 20 ans, cette O.N.G. a ainsi récolté plus de 500 millions d'euros, servant à financer des actions humanitaires en Afrique et en Angleterre. En 1989, il crée pour son ami le personnage du gaffeur infâme de Mr Bean et voit son premier scénario, The Tall Guy, être mis en scène par Mel Smith (un autre camarade du Not the Nine O'Clock News) avec Jeff Goldblum, Emma Thompson et Rowan.

C'est en 1990 qu'il croise la femme de sa vie, la journaliste et arrière petite-fille de Sigmund Freud, Emma. Après le scénario du téléfilm Bernard and the Genie (P.Weiland - 1991) avec Alan Cumming et Rowan, il contacte son producteur du Tall Guy, Duncan Kenworthy. Il lui propose un scénario consacré au mariage. Après quelques réécritures, le tournage débute au printemps 1993 sous la houlette de Mike Newell avec les acteurs Andie MacDowell et Hugh Grant. 15 Ko

72,3 Ko 4 Mariages et un Enterrement sort en 1994 et triomphe mondialement. Produit pour 6 millions de dollars, il en rapporte 244 et décroche une flopée de récompenses (le BAFTA du Meilleur film et le César du film étranger) et de nominations (2 aux Oscars et une aux Golden Globes). La même année, la Reine le fait Membre de l'Empire Britannique et il participe à la création de la série comique avec Dawn French, le Vicaire de Dibley. Son premier enfant voit le jour l'année suivante. Naîtront trois autres enfants en 1997, 2002 et 2004.

Après l'adaptation sur grand écran de leur personnage culte, Bean (M.Smith - 1997), il retrouve Hugh Grant dans Coup de foudre à Notting Hill (R.Michell - 1999) et le Journal de Bridget Jones (S.Maguire - 2001). Les films sont deux nouveaux triomphes mondiaux (363 et 254 millions de recettes mondiales respectives). Entre les 2, il devient Commandeur de l'Empire Britannique en 2000. 36,3 Ko

19,4 Ko Après avoir retrouvé Rowan Atkinson et Bean en 2002, il ne confie à personne le soin de mettre en image son scénario suivant, Love Actually (2003), où s'entremêlent 9 histoires d'amours ! Après avoir écrit les suites des aventures de Bridget Jones (BJ : l'âge de raison - B.Kidron - 2004) et Mr Bean (les Vacances de Mr.B. - S.Bendelack - 2007) et remporté 2 Emmys pour le téléfilm The Girl in the Café (2005), il écrit et réalise le génial Good Morning England (2009).


Vers le dossier centré sur les films romantiques