Roger Michell

Né le 5 Juin 1956 à Pretoria (Afrique du Sud), l'enfance de Roger Michell s'effectue entre la Syrie et la Tchécoslovaquie. Puis Michell s'installe en Angleterre lorsqu'il intègre l'université de Cambridge, afin d'y étudier la réalisation. Il reçoit d'ailleurs en 1977 le trophée Royal Shakespeare Compagny Goodbody du meilleur apprenti réalisateur. Son diplôme de fin d'études en poche, il rejoint le Royal Court Theatre pendant 2 ans. 21,7 Ko

19,8 Ko Il se bâtit une solide réputation de metteur en scène, dirigeant des pièces à Londres, Southampton, Sheffield ou Florence. Private Dick, la pièce qu'il a co-écrite, reçoit une ovation au Festival d'Edinburgh. Finalement, en 1985, la Royal Shakespeare Compagny lui propose un poste de metteur en scène, qu'il occupera pendant 6 ans. Il y montera, entre autres, Hamlet, le Marchand de Venise, Temptation et Some Americans abroad.

En 1991, il est contacté par la BBC qui lui propose de réaliser une mini-série en 3 épisodes, nommée Downtown Lagos. Pensant qu'il a fait le tour de l'univers théâtral, il saute sur l'occasion et après une courte formation, se lance dans le bain. L'année suivante, il réalise the Buddha of Suberbia, en 4 parties, qu'il co-écrit. Après le téléfilm Ready when you are, Mr Patel (1994), il tourne son premier film, Persuasion (1995), adaptation fidèle de l'œuvre de Jane Austen. 17,2 Ko

26,4 Ko Le film reçoit 5 BAFTA, dont celui du meilleur film pour Michell. En 1996, il adapte sur grand écran son spectacle My night with Reg, qui avait déjà été récompensée lors de sa création. Puis, il raconte dans Titanic Town (1998) l'histoire d'une femme de ménage de Belfast qui prend fait et cause pour la paix en Irlande. Son nom devient mondialement connu quand il réalise Coup de foudre à Notting Hill (1999) avec Julia Roberts et Hugh Grant.

Le film casse la baraque, mais a raison du couple qu'il forme avec l'actrice Kate Buffery. La même année de son divorce, il réalise un thriller (raté), Dérapages incontrôlés (2002) avec Ben Affleck et Samuel L. Jackson. En 2003, il retrouve un registre plus intimiste avec the Mother qui est sélectionné à la Quinzaine des Réalisateurs à Cannes. Deux ans après Délire d'amour (2004), il offre à Peter O'Toole une émouvante partition, Venus (2006), multi-nominés aux British Independent Film Awards. Paramount l'engage pour la comédie Morning Glory (2010) avec notamment Harrison Ford. 16 Ko


Vers le dossier centré sur les films romantiques