Jodie Foster, simplement...



Une biographie

59,4 Ko Cadette de 4 enfants (Buddy, Lucinda, Connie), Alicia Christian Foster voit le jour le 19 Novembre 1962 à Los Angeles au sein d'une famille monoparentale, ses parents - Lucius et Evelyn "Brandy" - s'étant séparés peu avant sa naissance. Elle passe toutefois une enfance heureuse, sous la tutelle de sa mère qui lui inculque le goût de l'exotisme (culinaire et cinématographique).
Celle-ci a l'habitude de présenter ses enfants à des auditions, son fils Buddy ayant ainsi obtenu un rôle dans la série Mayberry RFD. C'est en accompagnant ce dernier à l'audition pour un spot de pub pour l'huile solaire Coppertone qu'elle est remarquée et engagée à sa place. Sa mère l'inscrit alors chez le même agent que lui. Elle tournera une quarantaine de pubs avant de décrocher en 1969 un petit rôle dans Mayberry RFD. S'en suivront des participations à la Famille Addams ou à la Famille Patridge. 31,5 Ko
22,5 Ko 1971 est l'année où elle tourne dans ses premiers films: Napoleon and Samantha (B.McEveety - 1972) et Kansas City Bomber (J.Freedman - 1972), il lui faut patienter près de 2 ans avant de connaître son premier succès avec Tom Sawyer (D.Taylor - 1973). En parallèle, elle suit des études (forcément) brillantes au lycée français de Los Angeles (sa mère étant passionnée par la France) et poursuit ses apparitions télés (Qu'est-ce qui fait courir Papa ? - 1974 - ou Médecins d'aujourd'hui - 1975).
Après l'avoir embauchée pour Alice n'est plus ici (1974), Martin Scorsese lui propose le rôle polémique d'Iris, la jeune prostituée de Taxi Driver (1976), qui lance définitivement sa carrière, lui offrant sa première nomination aux Oscars. La même année, on la retrouve dans Bugsy Malone (A.Parker), comédie musicale sur la prohibition jouée par des enfants. Ces deux films sont présentés à Cannes et nous vaut sa première visite. 46,9 Ko
15 Ko Après avoir incarné l'orpheline meurtrière de la petite Fille au bout du Chemin (N.Gessner - 1976), elle prouve son attachement pour la France en jouant dans son premier film français, Moi, fleur bleue (E.Le Hung - 1977), aux côtés de Jean Yanne, Sidney Rome et Bernard Giraudeau. Puis, elle met entre parenthèses sa carrière afin d'achever ses chères études au lycée français.
Diplômée en 1980, elle quitte le berceau familial pour aller étudier à Yale, s'inscrit en littérature, tourne Ça plane les Filles (A.Lyne - 1980) et connaît son unique expérience théâtrale.
1981 est marqué par l'attentat contre le président Reagan, perpétré par John F. Hinckley Jr, un allumé amateur de Taxi Driver en général et de Jodie Foster en particulier (il la harcèlera pendant près de 14 mois avant son délire assassin).
44,8 Ko
34,7 Ko Elle revient en 1983 en France pour tourner le Sang des Autres (C.Chabrol - 1984) avec Michael Ontkean (Twin Peaks !), mais son retour à Boston, est marqué par une arrestation pour détention d'un gramme de cocaïne. Après 4 années d'absences sur les écrans américains, elle revient dans Hôtel New Hampshire (T.Richardson - 1984). Mais le succès n'est pas au rendez-vous.
Diplômée en 1985 avec mention, elle retourne sur les plateaux de cinéma. Hélas, elle enchaîne 4 années difficiles, multipliant les échecs publiques (Mesmerized - M.Laughlin - 1986, Siesta - M.Lambert - 1987, Five corners - T.Bill - 1987, la Mémoire brisée - S.Kampmann & W.Potter - 1988). C'est donc sans trop d'espoir qu'elle auditionne pour le nouveau projet de Jonathan Kaplan, les Accusés (1988). Choisie, son interprétation de femme violée qui se bat pour faire condamner les violeurs et les "spectateurs" marque les esprits et lui vaut de triompher aux Oscars 1989. 138,1 Ko
33,1 Ko C'est avec le Silence des Agneaux (J.Demme - 1991) qu'elle remporte son plus grand succès au box office (130.800.000 $ aux States) et son deuxième Oscar, dans le rôle de Clarice Starling stagiaire du FBI. Elle profite de son statut unique à Hollywood pour produire et réaliser son premier film, le Petit Homme (1991), l'histoire d'un jeune surdoué (récit autobiographique, donc).
Après un caméo dans Ombres et brouillard (W.Allen - 1992), elle participe successivement à 2 remakes qui rencontrent chacun le succès. Si Sommersby (J.Amiel - 1993) est un navet qui revisite le Retour de Martin Guerre (D.Vigne - 1982), Maverick (R.Donner - 1994) modernise la série télé éponyme avec Mel Gibson et John Gardner jubilatoires. 55,1 Ko
107,7 Ko Elle se donne les moyens de son indépendance en créant sa maison de production, Egg Pictures, qui distribuera par exemple la Haine (M.Kassovitz - 1995), en signant un deal avec Polygram lui donnant le contrôle total sur les films qu'elle produit et en s'installant dans la vallée de San Fernando, afin de se tenir loin de l'agitation hollywoodienne.
Elle revient à l'écran dans Nell (M.Apted - 1994) en jeune sauvageonne - ce qui lui vaut une nouvelle nomination aux Oscar, puis met en scène Un week-end en famille (1995), caricature féroce de la famille aérienne avec Holly Hunter, Anne Bancroft et Robert Downey Jr. Entre Contact (R. Zemeckis - 1997) et le remake de Anne et le Roi (A.Tennant - 1999), elle fait une pause pour une nouvelle aventure : la maternité, avec la naissance de son premier enfant en 1998, Charles. 119,3 Ko
99,8 Ko Etant devenue l'actrice la mieux payée d'Hollywood (15 millions de dollars pour Anne et le Roi), elle se tient à nouveau éloignée des plateaux afin d'élever ses 2 fils (Kit a vu le jour en 2001), tout en mettant en place sa 3e réalisation, Flora Plum. Déçue par le traitement de son personnage de Clarice Starling par Thomas Harris dans son Hannibal (1999), elle refuse, au grand dam d'Anthony Hopkins, de reprendre son personnage dans la version éponyme (R.Scott - 2001).
Elle se décide pour Panic Room (D.Fincher - 2002), un polar claustrophobique raté, avant d'accepter son 3e film français (un Long Dimanche de Fiançailles - J-P.Jeunet - 2004), à la condition de ne pas être mise en avant lors de la promotion du film. Alors que la préparation de Flora Plum connaît de multiples obstacles (et des changements de casting), elle permet à Flight Plan (R.Schwentke - 2005) de dépasser les 220 millions de dollars de recettes mondiales. 45,9 Ko
198 Ko Après un petit rôle dans le polar à succès de Spike Lee (Inside Man - 2006), elle renonce à Flora Plum pour se lancer dans Sugarland (2008) pour le compte des studios Universal. En attendant, 2007 la verra se venger de ses agresseurs dans the Brave One (N.Jordan).

Récompenses

Oscars - Les Accusés (1988), Le Silence des Agneaux (1991)
Nominations: Taxi Driver (1976), Nell (1994)
Golden Globes- Les Accusés (1988), Le Silence des Agneaux (1991)
Nominations: Freaky Friday (1977), Nell (1994), Contact (1997)
B.A.F.T.A. - Taxi Driver (1976), Bugsy Malone (1976), Le Silence des Agneaux (1991)
Nominations: Les Accusés (1988)
Saturn Award - La petite Fille au bout du Chemin (1976), Contact (1997)
Nominations: Le Silence des Agneaux (1991), Panic Room (2003), Flight Plan (2005)
Félix European Academy Award - Meilleure Actrice, Prix du public (1997)
Festival de Berlin - Golden Kamera (1996)
Festival de Boston - Excellence cinématographique pour Little Man Tate (1991), Prix pour l'ensemble de sa carrière
Festival de Chicago - Actrice de la décennie (1996)
Festival de Munich - Nell (1994)
Critiques de Chicago - Le Silence des Agneaux (1991)
Critiques des Etats-Unis - Les Accusés (1988)
Critiques de Los Angeles - Taxi Driver (1976)
Critiques de New York - Le Silence des Agneaux (1991)
Prix Douglas Sirk - Ensemble de ses talents (1997)
Woman in film Award en 1996
Screen Actor Guild - Nell (1994)
Independant Spirit - Five Corners (1989)
Emmy Award (TV) - Rookie of the Year (1977)
Nominations: The Baby Dance (1998)
Prix de la Comédie italienne - Bugsy Malone (1976)
49,5 Ko
50,7 Ko
32 Ko
150,6 Ko

Paris / Hollywood... J'aime / j'aime pas

(extrait du Studio 126 paru en Septembre 1997)
A Paris, j'aime :
- boire du vin rouge au déjeuner
- circuler en bus
- aller au cinéma l'après-midi
- prendre un café avec un croissant, en lisant Libération
- regarder les gens bien habillés dans la rue
- que le soleil se couche tard en été
- les sandwichs aux merguez qu'on vend dans la rue.

A Paris, j'aime pas :
- les horaires fixes dans les restaurants, et les escaliers
- le fait qu'on ne puisse pas se faire livrer des repas de restaurant
- que ce soit si loin des Etats-Unis.
A Los Angeles, j'aime :
- faire des promenades avec mon chien en plein milieu de la journée
- faire des barbecues le week-end
- que les gens portent des shorts et des joggings dans la rue
- prendre un café et manger un croissant au lit avec mon New York Times le dimanche
- pouvoir circuler en voiture décapotable l'hiver.

A Los Angeles, j'aime pas :
- les boîtes vocales où il faut appuyer sur des boutons au lieu de parler à une personne
- devoir constamment être en voiture
- faire du shopping
- la quantité de pubs à la radio et à la télé
- que des gens que vous ne connaissez pas du tout vous racontent leur vie dans les ascenseurs.


Et pour quelques photos de plus


Quelques sites


Jodie Foster.nu est un superbe site régulièrement mis à jour, offrant (entre autres) des interviews vidéo de la sublime actrice.

Sur You Tube, vous pourrez la retrouver lors d'une interview au Grand Journal de Canal +.

Enfin, voici un des blogs consacré à notre francophile préférée.


Retour à la rubrique cinéma