5,6 Ko

David Duchovny

David Duchovny voit le jour le 7 Août 1960 dans le quartier Brooklyn de New York (NY - EU). Fils d'une enseignante, Margaret, et d'un auteur théâtral, Amram, à qui l'on doit, entre autres le Procès de Lee Harvey Oswald, il passe une enfance très calme, entouré de son frère aîné, Daniel, et de sa jeune sœur, Laurie. Hélas pour eux, leurs parents se séparent en 1971 leur expliquant qu'il "n'y a plus assez d'amour entre eux". 119,1 Ko

96,1 Ko Après avoir suivi l'enseignement d'un lycée huppé pour garçons à Manhattan, the Collegiate School, où il avait comme condisciple John John Kennedy, il reçoit une bourse d'étude et intègre l'université de Princeton. En parallèle à des études brillantes, il intègre, pendant un an, l'équipe de basket de la faculté. Puis, part pour Yale où il obtient une maîtrise en littérature anglaise à l'aide d'un mémoire intitulé Critique schizophrénique de la Raison pure dans les premiers romans de Beckett (1982).

Se destinant à l'enseignement, il se lance dans un doctorat, le sujet de sa thèse étant Magie et technologie dans la poésie et la prose contemporaines. Tout en lisant Norman Mailer ou Thomas Pynchon, il s'inscrit à un cours d'art dramatique sur l'insistance de son ami d'enfance, l'acteur Jason Beghe. Considérant tout d'abord cela comme un bon moyen de décompresser, il finit par se prendre au jeu, multipliant les auditions. 100,2 Ko

97,8 Ko L'un de ses premiers boulots l'amène à adapter l'improbable pièce intitulée la Sirène copulatrice de Venice Beach, puis il vante, en 1986, les mérites de la bière Löwenbrau. Il finit par renoncer à son doctorat quelques mois avant la soutenance finale pour s'installer à New York. Là, il décroche quelques apparitions dans des productions Off-Broadway (Californie ou Green Cockatoo). Il achève les années 80 en tournant ces premiers films (Working Girl - M.Nichols - 1988 - & New Year's Day - H.Jaglom - 1989).

C'est en le voyant dans Bad influence (C.Hanson - 1990) que les producteurs de Twin Peaks lui proposent le personnage de Denis(e) Bryson, un agent travesti du F.B.I. . Guère inquiet par les répercutions de ce rôle ("Pour briser ma carrière, à l'époque, il aurait fallu que j'en ai une" avouera-t-il plus tard), il fonce. Enfin remarqué par la profession, il enchaîne par un téléfilm érotique, The Red Shoes Diaries (1992), où il officie comme narrateur. 95,5 Ko

83,5 Ko Il reprendra d'ailleurs ce rôle à une dizaine de reprises entre 1992 et 2002. Il explose auprès de la critique dans Dernier sacrifice (M.Tolkin - 1991) et Julia a deux amants (B.Shbib - 1991) et auprès du public en incarnant le méchant de la comédie familiale Beethoven (B.Levant - 1992). Alors que sa carrière semble définitivement lancée (malgré l'échec de Chaplin - R.Attenborough - 1992 - et le succès d'estime du déjanté Kalifornia - D.Sena - 1993), il accepte, sur l'insistance de son agent, de lire le pilote d'une série télé, the X-Files.

Signalé à Chris Carter par Randy Stone un responsable des castings de la Fox, Duchovny décroche le rôle de Fox Mulder, un agent du F.B.I. surdoué mais obnubilé par les ovnis. Pensant que le tournage ne lui prendra qu'un petit mois à Vancouver avant de passer à autre chose, Duchovny se réjouit d'avoir été choisi. La suite sera un peu différente de ses prédictions. En effet, après une première saison correcte (mais sans plus), la presse et le public font du duo qu'il forme avec Gillian Anderson des stars planétaires. 40,2 Ko

30,4 Ko Pendant 7 saisons (1993 - 2000), il est près de 10 mois sur 12 l'agent Mulder, ne tournant qu'à de rares occasions pour le cinéma (Playing God - A.Wilson - 1997). Au court de la tourmente X-Files, il sera nominé à 3 occasions aux Golden Globes (qu'il remportera uniquement en 1997), 3 fois aux Screen Actors Guild Awards et une fois pour le TV Critic's Award du meilleur acteur de série. Toutefois, sa principale joie de cette période restera son mariage avec l'actrice Téa Leoni le 6 Mai 1997 (ainsi que les naissances de leur fille Madelaine West le 24 Avril 1999 et de leur fils Kid Miller le 15 Juin 2002).

Voulant remettre en question sa carrière, il utilise un désaccord avec la Fox pour ne pas renouveler son contrat avec les X-Files. La disparition de Mulder provoquera la longue agonie de la série dont le public a fini par se lasser (à juste titre). Quant à lui, Duchovny semble avoir fait le meilleur choix puisque le cinéma fait, dans un premier temps, régulièrement appel à lui. Après Droit au cœur (B.Hunt - 2000), on le voit dans Evolution (I.Reitman - 2001), Zoolander (B.Stiller - 2001) et Full Frontal (S.Soderbergh - 2001). 81,1 Ko

16,7 Ko Hélas, aucun de ses films ne rencontre le succès. Après un passage à vide où il clôt l'aventure des X-Files (2002), il revient à la télé dans Sex in the City (2003) et dans la sitcom de son amie Bonnie Hunt, Life with Bonnie (2002 - 2003). Sa prestation savoureuse d'un homme météo lu vaut sa première nomination aux Emmys. Après avoir joué dans Connie et Carla (M.Lembeck - 2003), il parvient à réaliser son premier long métrage, le Prince de Greenwich Village (2004).

Même si ce n'est pas la première fois qu'il passe derrière la caméra puisqu'il avait déjà réalisé 3 épisodes de la série X-Files, le challenge est total puisqu'il joue une histoire qu'il a écrite et qu'il coproduit. Après ce premier succès d'estime, il retrouve les plateaux de cinéma en rejoignant ceux de Trust the man (B.Freundlich - 2004), the TV Set (J.Kasdan - 2005) et Things we lost in the Fire (S.Bier - 2006). Puis, il rebondit en devenant producteur et acteur principal de la série Showtime Californication (2007 - 201?) qui lui vaut un nouveau Golden Globe du meilleur acteur en 2008. 98,7 Ko

142,9 Ko Si, la même année, sa femme et lui annoncent leur séparation, effective définitivement l'année suivante, il retrouve ses complices des X-Files, Gillian Anderson et Chris Carter, pour le raté X-Files : Régénération (C.Carter - 2008). Puis il rejoint Demi Moore dans la mésestimée Famille Jones (D.Borte - 2010). Bien occupé par sa série, il apparait néanmoins dans la comédie Goats (C.Neil - 2012), le thriller Phantom (T.Robinson - 2013) ou le drame After the Fall (A.Fabian - 2013). En attendant un éventuel retour des X-Files...


Vers la page principale du dossier X-Files



logo Xfiles est une propriété de la Fox. Il est évident que l'usage de photos extraites de la série n'a aucun but mercantile. Seule la volonté de convaincre de l'excellence de la série en ait la raison. Toutes les images ayant été trouvées sur le net, si vous reconnaissez des images qui vous appartiennent et qui ne sont pas libres de droits, faîtes le moi savoir, elles seraient retirées immédiatement.